Balade

Peut-on faire du vélo enceinte ?

Beaucoup de femmes enceintes appréhendent la pratique du sport comme un risque pour leur santé et celle de leurs bébés. Pourtant, ces sports, lorsqu’ils sont pratiqués dans de bonnes conditions, ne représentent aucun danger.  Alors peut-on faire du vélo enceinte ? La réponse est oui.

Au contraire, certains sports, comme le vélo, sont très bénéfiques pour la santé et le mental de la femme enceinte. En atteste une récente étude sur le lien entre la pratique du sport et les bienfaits pour la femme et le nourrisson. La pratique du vélo est particulièrement indiquée, car elle renforce le tonus musculaire, améliore la circulation. Ceci contribue à éliminer certains problèmes fréquents chez la femme enceinte. Le tout, sans soumettre le corps à des chocs qui mettent à mal les articulations déjà fragilisées lors de cette période.

Femme enceinte faisant du vélo avec son autre enfant à l'arrière sur porte vélo.

Peut-on faire du vélo enceinte ? Oui car c’est un sport doux

Les médecins préconisent aux femmes enceintes la pratique de sports doux ne comportant pas de chocs. Ou de tension sur les articulations et ne nécessitant pas de faire des efforts intenses.

Le vélo fait partie de ce qu’on appelle les sports portés, c’est-à-dire ceux dans lesquels le corps est supporté par un appareil ou un véhicule. Il est donc tout à fait adapté aux femmes enceintes, à condition d’aménager sa pratique à l’état de la femme. 

Ainsi, il n’est plus question de faire du VTT lors des stades avancés de la grossesse, mais de rouler doucement, en ville ou en compagne. De préférence en terrain lisse, plat et, idéalement, sans trop de circulation.

En ce sens le vélo elliptique peut être adapté à une pratique de sport douce à la maison.

Les règles à respecter

Si vous voulez faire du vélo pendant votre grossesse, je vous conseille de respecter les conseils suivants. Afin de garantir votre sécurité et celle de votre bébé.

  • Parlez-en à votre médecin : avant d’enfourcher votre vélo pour une petite balade, demandez l’avis de votre gynécologue. Toutes les femmes ne vivent pas leurs grossesses de la même façon. Ce qui peut être tout à fait inoffensif, voire recommandé pour l’une, peut être dangereux chez une autre.

  • Limitez vos efforts : il ne faut surtout pas vous engager dans des sprints sur votre vélo. Le but est de rouler à un rythme réduit, sans jamais vous essouffler. Rouler en altitude est aussi à oublier.

  • Protégez-vous : les protections pour cyclistes sont toujours nécessaires et à plus forte raison pour une femme enceinte. Le port du casque est un minimum.

  • Évitez les itinéraires à risque : je parle des rues ou chemins très fréquentés, que ce soit par des voitures, des deux-roues ou des piétons. Le principe est de minimiser autant que possible les risques de chute.

  • Hydratez-vous suffisamment : emportez avec vous une gourde d’eau et buvez fréquemment, il en va de votre santé et de celle du bébé que vous portez. Lorsque vous pédalez, même à un rythme bas, vous transpirez et perdez de l’eau que vous devez compenser en buvant plus.

  • Écoutez votre corps : soyez attentive aux signaux que vous envoie votre corps. En cas de fatigue, de nausée, de maux de tête, de vertiges ou d’essoufflement, je vous conseille de vous arrêter pour une pause, boire, et si besoin, manger un bout.

À quel stade de la grossesse est-ce possible ?

Beaucoup de femmes se demandent quand peut-on faire du vélo enceinte, et encore une fois, il n’y a pas de vraie réponse qui soit adaptée à toutes les femmes.

La Haute Autorité de Santé (HAAS) recommande aux femmes enceintes la pratique de sports doux “à faible impact”. Concernant le vélo, la HAAS estime que la pratique du cyclisme doit être arrêtée à partir du quatrième au sixième mois. En fonction de l’état de la femme enceinte et des risques de choc sur l’abdomen et de perte de l’équilibre.

Donc, je vous conseille de consulter fréquemment votre gynécologue par rapport à votre pratique du cyclisme.

Les bienfaits du vélo pour la femme enceinte

Le vélo est pour beaucoup une passion et un plaisir quotidien dont les femmes enceintes ne souhaitent pas se priver à cause de leur grossesse. Mais en plus du plaisir qu’il procure, le cyclisme comporte de nombreux bienfaits pour la femme enceinte.

Une alternative moins fatigante pour la marche

Après quelques mois de grossesse, la marche devient difficile. Ceci à cause de la prise de poids et de la sensation de jambes lourdes. Le vélo est alors une alternative plus douce et plus confortable à la marche. Comme le corps est porté par le vélo, la femme ressent moins de fatigue et fait moins d’efforts pour se déplacer.

Contrôle de la prise de poids

La grossesse est parfois accompagnée d’une prise de poids. Celle-ci, bien qu’étant tout à fait naturelle et normale, doit être contenue dans des courbes de poids. Ces dernières définissant les limites inférieures et supérieures du poids à prendre. Faire du vélo permet de conserver une activité physique et, par conséquent, d’éviter une prise de poids excessive.

Entretien de la masse musculaire

La grossesse est aussi synonyme de baisse de l’activité physique. La pratique du cyclisme permet d’entretenir son corps et de maintenir le volume des muscles et leur tonus.

Une fois votre bébé mis au monde, vous pouvez retrouver dans cet article, tous les points à prendre en compte pour faire du vélo avec votre bébé. Et vous trouverez dans un autre article une aide pour savoir quel porte bébé vélo choisir ?

Conclusion

Pour terminer comme nous l’avons vu au cours de cette article. Si vous vous posez la question: peut-on faire du vélo enceinte ? Vous savez maintenant que c’est possible et surtout bénéfique. Consultez votre médecin pour vous rassurer et rappelez vous qu’il est conseillé d’arrêter avant le sixième mois.

FAQ

Combien de temps doit durer ma séance de vélo quand je suis enceinte ?

La durée de votre sortie à vélo dépend de votre état de forme d’avant et pendant la grossesse, ainsi que de vos habitudes. Si vous étiez déjà sportive avant votre grossesse, la séance peut durer jusqu’à une heure. Si ce n’est pas le cas, limitez-vous à des sorties de 30 minutes.

Le vélo augmente-t-il mon risque d’accoucher par césarienne ?

Non. Le vélo est un sport porté et une activité douce quand elle est pratiquée dans de bonnes conditions et aux bons stades de la grossesse. Il vous fait donc bénéficier des mêmes bienfaits que les autres sports. Ceux-ci aident à prévenir le risque de recourir à une césarienne, comme le démontre cette étude.

Quel type de vélo est le mieux adapté à une femme enceinte ?

Lorsque vous êtes enceinte, votre assise doit être parfaitement horizontale et de préférence bien rembourrée. Lorsque vous êtes assise sur la selle du vélo, vous devez pouvoir poser vos deux pieds à plat sur le sol. Il faut donc une assise plutôt basse. Je vous conseille de préférer un vélo hollandais pendant votre grossesse.

Comments are closed.