Balade

Faire du vélo avec bébé, à quel âge est-ce possible ?

Vous êtes déjà un ou une adepte du vélo et vous souhaitez faire découvrir cette pratique à votre bébé au plus vite ? Bien entendu, il est hors de question de prendre le moindre risque avec lui. Nous allons donc vous présenter les différentes options qui s’offrent à vous, pour faire du vélo avec bébé.  Et voir à partir de quel âge est ce le plus adapté.

Retrouvez dans un article précédent les recommandations et bénéfices du vélo enceinte (Peut-on faire du vélo enceinte ?)

À partir de quel âge bébé peut-il faire du vélo ?

Avant même de voir les différentes solutions qui vont vous permettre de faire du vélo avec votre bébé. Il est important de rappeler qu’il va vous falloir attendre que le nourrisson atteigne un certain stade de développement. 

Il y a deux critères incontournables : votre bébé doit tenir parfaitement la position assise. Et doit également être suffisamment musclé pour tenir correctement sa tête et son dos. Il devrait normalement acquérir toutes ces compétences vers l’âge de neuf mois.  

Attention, cette indication est purement indicative. Cela peut avoir lieu un mois avant ou un mois après. Le mieux est de demander à votre pédiatre ce qu’il en pense, pour éviter que votre bébé se retrouve dans une mauvaise position.

La sécurité avant tout 

À partir du moment où vous allez décider que votre bébé est capable de partir en balade à vélo avec vous. Il vous faudra obligatoirement choisir un casque et ce quel que soit le mode de transport choisi. 

Nous saurions trop vous recommander également de bien vérifier la pression des pneus de votre vélo pour votre sécurité et un meilleur confort sur la route avec votre bébé.

Choisir son casque 

En France, il est important de rappeler que la loi impose le port du casque jusqu’à l’âge de 12 ans. En cas de manquement, l’adulte responsable est passible d’une amende de classe 4, soit 135 euros. Rappelons aussi que le prix d’un casque avec le marquage CE commence à partir d’une trentaine d’euros. 

Maintenant que nous avons fait ce petit rappel à la loi, passons aux critères de sélection : 

  • La taille est sans doute l’élément le plus important. Le casque doit être parfaitement adapté au périmètre crânien de l’enfant, sans le comprimer. Certaines marques proposent un système de molette qui permet de régler le casque. Attention chez les enfants de cet âge, le périmètre crânien change vite. Pensez donc à vérifier de temps en temps si le casque est toujours adapté
  • Vous devez bien régler et bien positionner les sangles qui vont maintenir le casque bien en place, sans quoi l’enfant ne sera pas bien protégé
  • Prenez le temps de choisir la couleur avec votre enfant. Il mettra d’autant plus facilement son casque si celui-ci lui plait. Il est également possible de le personnaliser avec des autocollants

Bien choisir son porte bébé

Passons maintenant aux différentes options qui vont vous permettre de transporter votre bébé. Le plus classique est sans nul doute le porte-bébé qui va se fixer sur le porte-bagage de votre vélo ou sur le cadre. Comme pour le casque, il y a plusieurs caractéristiques.

La taille 

Les sièges auto qui répondent aux normes CE sont prévus pour les enfants âgés entre neuf mois et trois ans. Passez cet âge, il vous faudra opter pour une remorque ou une barre de traction, surtout si vous voulez vous lancer dans de longues randonnées à vélo. 

Le poids

En moyenne, les porte-bébés sont conçus pour supporter jusqu’à quinze kilos. Certains modèles, avec une structure renforcée, peuvent accueillir des enfants jusqu’à vingt-deux kilos.

L’assise

Il est important que l’enfant soit bien installé et bien calé dans le siège, car il n’est pas rare que l’enfant s’endorme pendant la balade. Pour la même raison, il est important de prendre le temps de bien régler les sangles, dans le but d’éviter que la tête de votre bébé ne bouge durant vos balades. D’ailleurs, vérifiez que ces dernières sont facilement réglables, pour pouvoir les ajuster en fonction des vêtements que porte votre bébé.

Les options 

Certains porte-bébés sont équipés de repose-pied, pour éviter à l’enfant d’avoir les jambes dans le vide pendant tout le trajet. Vous pouvez également trouver des porte-bébés avec des boucles et une double sécurité. Il sera alors impossible à l’enfant de se décrocher seul. Enfin, certains peuvent être équipés de pare-soleil, pour éviter les risques de coups de soleil.

Bien choisir son siège vélo avant

Comme pour le porte-bébé, il est conçu pour transporter des enfants âgés entre neuf mois et trois ans. Ils sont, de manière générale, conçus pour acquérir des enfants pouvant peser jusqu’à 15 kilos. Là où les sièges vélo avant varient beaucoup, c’est au niveau du type de fixation. 

Sur la potence

Le siège vélo est relativement compact et offre la possibilité aux cyclistes de pouvoir utiliser un porte-bagage. Ou d’installer un panier sur le cintre du vélo, pour y mettre des courses alimentaires. Le système de fixation étant relativement haut, la coque s’avère en général très minimaliste pour ne pas gêner le conducteur. L’enfant aura donc plus de mal à s’endormir, mais il pourra par contre bien profiter de la route. 

Sur la barre 

Une seule marque propose cette option. Il s’agit de Wee-ride. Le système se clipse et se déclipse selon vos besoins. Il est même possible d’acheter plusieurs barres pour changer de vélo très facilement. Enfin, pour les adeptes de vélo hollandais, il est possible d’acheter un adaptateur pour vous permettre de l’installer.

Sur le tube de selle

Attention, il est important d’avoir une longueur de tube de selle libre suffisamment importante. Et cela pour ne pas gêner vos mouvements, sans quoi le siège vélo sera trop haut. Ce type d’installation est particulièrement adapté au vélo de type hollandais. 

Attention, quelle que soit l’option choisie, il est essentiel de bien protéger les yeux de l’enfant. En effet, contrairement au porte-bébé, vous n’allez pas servir de coupe-vent. Pensez donc à mettre des lunettes à l’enfant, même par mauvais temps. Vous pouvez également faire le choix d’installer une sorte de pare-brise.

Bien choisir sa remorque 

Comme pour les autres options, il faudra attendre l’âge de neuf mois pour mettre votre enfant dans une remorque. Il est possible ensuite de l’utiliser jusqu’à quatre ou cinq ans. Au-delà, l’enfant risque de ne plus avoir assez de place pour ses jambes ou pour sa tête. Quoi qu’il arrive, vous devez impérativement vous fier à la recommandation du fabricant, pour ne pas dépasser le poids maximal. 

Le système de fixation est assez variable d’une marque à l’autre. Cependant, une chose est certaine, c’est que vous allez pouvoir la mettre et l’enlever très facilement. 

Les options des remorques sont très nombreuses. Certaines seront plus adaptées à la balade en ville ou aux terrains accidentés. Pour éviter de prendre trop de place, certaines remorques sont pliables. Enfin, certaines peuvent totalement protéger les enfants des intempéries ou être utilisées comme poussette. 

Il est donc important de bien réfléchir à vos besoins, car le prix d’une remorque est 3 à 4 fois supérieur à celui d’un siège vélo.

 

FAQ 

Peut-on adapter un porte-bébé sur tous types de vélo ?

Dans 99 % des cas, la réponse est oui, mais attention avec les vélos équipés de carbone. En effet, le carbone peut casser comme du verre s’il subit des contraintes imprévues.

Existe-t-il des doubles porte-bébés ?

Techniquement, rien ne vous empêche de mettre deux porte-bébés sur votre vélo, cependant attention à garder le contrôle et la maîtrise de votre engin. Nous vous conseillons plutôt d’opter pour une remorque.

Comments are closed.