Entretien

Quelle pression de pneu pour votre vélo ?

Un pneu de vélo mal gonflé peut mener à l’accident. S’il est trop gonflé par temps de pluie, il peut mener à la glissade, puis à la chute. Et s’il n’est pas assez gonflé, il provoque une perte de rendement et une fatigue supplémentaire. Je vous explique dans cet article quelle pression de pneu pour votre vélo correspond à chaque type de vélo. Et comment l’adapter à chaque circonstance.

La pression des pneus d’un vélo est donc un réglage important pour la sécurité. Bien qu’elle varie de 4 à 7,5 bars, cette pression doit être adaptée au type de parcours, de vélo, d’utilisation et au temps qu’il fait. Une bonne pression vous apportera aussi un meilleur confort sur la route, au même titre qu’une bonne selle de vélo.

Quelle pression de pneu pour votre vélo ? Les facteurs à prendre en compte lors du gonflage

Il n’y a pas de pression de pneu idéale unique pour tous les pneus de vélo. Il y a des facteurs à prendre en compte pour adapter la pression.

  • La section du pneu : plus la section de pneu est petite, plus la pression doit être élevée.
  • Le climat : par temps de pluie, la pression doit être plus basse pour gagner en adhérence. Par basses températures, il faut augmenter légèrement la pression pour compenser l’effet de contraction provoqué par le froid.
  • Le type de terrain : les terrains entretenus et lisses comme les chaussées en ville nécessitent une pression plus élevée que les chemins accidentés. Ces derniers nécessitent que le pneu se déforme légèrement pour adhérer aux aspérités.
  • Le poids du cycliste : la pression du pneu doit être proportionnelle au poids du cycliste. Certains proposent d’établir la pression des pneus du vélo de route en bars à 10 % du poids du cycliste. Une méthode qui fonctionne bien sauf chez les personnes dont le poids est inférieur à 60 kilos ou supérieur à 80 kilos.

Quelle pression de pneu pour votre vélo ? Pompe sur vélo pour régler la pression des pneus

La pression des pneus selon le type de vélo

Les vélos de route, les VTT et les VTC ne doivent évidemment pas être tous gonflés de la même façon. Je récapitule dans cette partie la pression idéale pour chaque type de vélo.

Le vélo de route

Les pneus de vélos de route ne doivent surtout pas être surgonflés pour ne pas les empêcher de s’adapter aux aspérités de la chaussée. Si le pneu est trop gonflé, la roue peut rebondir et augmenter l’effort nécessaire pour rouler.

Donc, en fonction du poids : 

  • Inférieur à 50 kg : 6 bars
  • 60 kg : 6,5 bars
  • 70 kg : 7,5 bars
  • Supérieur à 80 kg : 8 bars

Ces chiffres sont des indications moyennes qu’il faut adapter en fonction de la section du pneu, du type de terrain et des températures. Ainsi, s’il pleut, il est préférable d’abaisser la pression de 0,5 bar, par exemple.

Le VTT

Le vélo tout terrain est conçu pour rouler sur des terrains irréguliers, voire accidentés. Il est donc normal que la pression de ses pneus soit inférieure à celle des vélos de route. Pour un poids de :

  • 50 kg : 1,7 bar
  • 60 kg : 2  bars
  • 70 kg : 2,2 bars
  • 80 kg : 2,5 bars
  • 90 kg : 2,9 bars

Sur un VTT, la roue arrière supporte plus de poids que la roue avant, elle doit ainsi être légèrement plus gonflée. Je vous conseille d’ajouter 0,1 bar de pression supplémentaire au pneu arrière, comme le préconise Michelin, le spécialiste français du pneu.

Le VTC

Le VTC ou vélo tout chemin est un juste milieu entre ces extrêmes que sont le VTT et le vélo de route. Fait pour rouler sur des chemins et des routes pas tout à fait lisses, mais quand même entretenues et sans trop d’aspérités. Il est donc normal que la pression de ses pneus soit intermédiaire entre celle des pneus des VTT et celle des pneus des vélos de route.

Le facteur le plus important dans le gonflage du pneu VTC est sa section. Ainsi, pour un cycliste de 60 à 80 kg, section de : 

  • 28 mm : 5 bars
  • 32 mm : 5 bars
  • 35 mm : 4,5 bars
  • 37 mm : 4,5  bars
  • 40 mm : 4 bars
  • 45 mm : 4 bars
  • 47 mm : 3,5 bars

Ces pressions doivent être adaptées au poids en diminuant ou en ajoutant un demi bar ou un bar si le poids du cycliste est supérieur à 80 kg. Et en réduisant d’autant la pression dans le cas où le cycliste pèse moins de 60 kg.

Conclusion

En définitive, nous avons pu répondre à la question quelle pression de pneu pour votre vélo ?

La pression des pneus est extrêmement importante pour votre vélo. En effet s’ils sont trop mous, vous aurez du mal à tourner ; s’il sont trop durs, vous risquez d’éclater un pneu.

La pression optimale des pneus dépend de plusieurs facteurs, notamment de la température ou du modèle de pneu. Mais principalement il vous faudra prendre en compte votre poids et votre modèle de vélo.

Certains experts recommandent de vérifier et d’ajuster la pression de vos pneus avant chaque sortie, car la pression de l’air change avec la température.

Pompe à pied avec manomètre pour vérifier pression pneu

FAQ

Comment vérifier la pression des pneus du vélo ?

Il ne faut surtout pas vérifier la pression du pneu d’un vélo en appuyant avec la main ou les doigts. C’est une méthode qui ne donne aucune information utile. Il faut utiliser un manomètre. Celui-ci se branche sur la valve du pneu et donne une mesure très précise de sa pression. Certaines pompes à vélo sont munies de manomètres intégrés qui sont tout aussi efficaces.

À quelle fréquence dois-je vérifier la pression des pneus de mon vélo ?

La pression du pneu d’un vélo peut baisser plus ou moins rapidement en fonction de l’état de celui-ci, des conditions d’utilisation et de l’état d’usure général. On conseille de vérifier la pression des pneus d’un vélo au moins une fois par mois.

Comment reconnaître des pneus pas assez gonflés ?

Un des signes les plus significatifs de pneus pas assez gonflés est l’effort inhabituel que vous devez fournir pour rouler. Vous sentez que vous vous traînez sur votre vélo, que vous vous fatiguez plus, comme si vous rouliez contre le sens du vent.

Comments are closed.