Technologie

Comment obtenir un certificat d’homologation pour vélo électrique ?

Depuis 2009, il existe en France une subvention pour encourager à l’achat des vélos électriques. Pour faire valider le dossier de demande de cette subvention, il faut présenter un certificat d’homologation. Ce dernier s’obtient auprès du fabricant du vélo. Savez-vous comment avoir ce document ? Je présente dans ce guide comment obtenir le certificat d’homologation pour un vélo électrique.

Quelles sont les caractéristiques d’un vélo électrique ?

Encore appelé V.A.E (Vélo à Assistance Électrique), il s’agit d’un vélo équipé d’un moteur. Ce dernier reçoit son énergie d’une batterie. Et c’est grâce à cela que le vélo fournit une aide au cycliste lorsque celui-ci pédale. Lorsque l’on arrête de pédaler cette assistance apportée au cycliste s’arrête automatiquement.

À cet effet, un capteur placé à l’arrière du pédalier équipe tout vélo électrique. Elle s’arrête également quand le conducteur du vélo freine, sans distinction du type de frein. Ce dispositif apporte une sécurité supplémentaire au vélo. Egalement, pensez au casque de vélo pour plus de sécurité.

Si vous avez besoin d’espace dans votre garage je vous recommande cet article avec des conseils pour savoir comment accrocher un vélo dans un garage ?

Certification d’homologation : est-ce obligatoire ?

Il est désormais obligatoire pour tout propriétaire de véhicule à moteur d’avoir un certificat d’homologation. C’est à cette condition qu’il pourra circuler sur les routes publiques en France. A priori, ce sont les mêmes règles de sécurité qui s’appliquent à un vélo musculaire et à un vélo électrique. Cependant, le fait que le vélo électrique se dote d’un moteur, cela le soumet à des exigences supplémentaires. Bien entendu, il y a des particularités relatives au Code de la route dans chaque pays membre de l’UE. Toutefois, il y a des points communs dans ces règles.

À titre illustratif, il existe la norme NF EN 15 194 qui réglemente la fabrication des vélos. Elle impose également l’application des contrôles de sécurité sur ces véhicules. L’objectif de cette norme est de garantir la sécurité des utilisateurs de ces véhicules. Par ailleurs, cette même norme établit clairement les caractéristiques d’un vélo électrique. Et ce qui le différencie d’un cyclomoteur, voici les trois principaux critères :

  • vitesse limitée à 25 km/h
  • le moteur doit se couper automatiquement dès que l’utilisateur arrête le pédalage
  • une limitation à 0,25 kW de la puissance nominale maximale du moteur

Cette norme s’applique quel que soit le type de vélo électrique.

Comment vérifier si le vélo électrique est homologué ?

La vérification de l’homologation du vélo électrique se fait au niveau de son cadre. Sur ce dernier, vous pourrez lire : « Conforme aux exigences de sécurité ». C’est le fabricant qui fait cette inscription sur le vélo. Si ça n’est pas le cas, l’importateur se charge de le faire si effectivement le vélo dispose d’un certificat d’homologation.

Selon la norme, l’inscription doit être visible, lisible et indélébile. Par ailleurs, parfois, la mention d’homologation n’apparaît pas sur le cadre du vélo électrique. Dans ce cas, il faudra vérifier si elle est présente sur l’emballage du véhicule.

Qui délivre le certificat d’homologation pour vélo électrique ?

Pour chaque marque ou modèle de V.A.E, le fabricant produit un certificat d’homologation. L’acheteur du vélo électrique l’obtient alors auprès du vendeur. Pour l’avoir, il suffit de vous adresser au vendeur lors de l’achat du véhicule.

Normalement inclus dans les documents à l’achat du vélo. Il est également possible de se rendre sur le site du constructeur ou du vendeur pour télécharger ce certificat.

Le plus souvent au format PDF. Faites tout de même attention à ne pas télécharger le certificat d’homologation pour un autre modèle de vélo. Par ailleurs, en cas de perte du certificat, il suffit de vous rendre sur le site du vendeur ou du constructeur pour le télécharger de nouveau.

Maintenant que vous êtes l’heureux possesseur d’un vélo électrique, nous ne saurions trop vous recommander de suivre ce guide pour sécuriser au mieux votre nouveau vélo, ou sur cette page pour apprendre comment installer un traceur GPS sur votre vélo électrique et déjouer les potentiels voleurs.

FAQ

Comment obtenir un certificat d’homologation de vélo électrique Nakamura ?

Pour obtenir le certificat de conformité pour un vélo électrique de la marque Nakamura, il faut vous rendre à cette page. Elle comporte une liste de certificats d’homologation pour tous les modèles de vélos électriques mis sur le marché par cette marque. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à télécharger le bon certificat en tenant compte de votre modèle.

Comment obtenir un certificat d’homologation de vélo électrique ELOPS 920E de Décathlon ?

Pour télécharger un certificat de conformité d’un vélo électrique ELOPS 920E de la marque Décathlon, il faut vous rendre ici. Cette page comporte la version PDF du certificat d’homologation du vélo électrique Décathlon.

Comment obtenir un certificat d’homologation du vélo électrique Xiaomi mi-smart Pliable 250 W ?

Pour obtenir le certificat de conformité du V.A.E Xiaomi mi-smart Pliable 250 W, il faut visiter cette page. Ledit certificat d’homologation se trouve à cette page sous un format PDF.

Que dit la loi à propos de la vitesse maximale des vélos électriques ?

En France, la loi limite la vitesse de circulation des vélos électriques à 25 km/h. Pour dépasser cette limite de vitesse, le cycliste devra pédaler sans assistance électrique. En d’autres termes, il n’est pas interdit au cycliste de dépasser la limite de 25 km/h. La seule condition pour le faire est de ne plus être assisté par le moteur électrique.

Dois-je faire immatriculer mon vélo électrique ?

Il existe des vélos électriques dont l’assistance demeure active quand bien même le cycliste dépasse les 25 km/h réglementaires. Ces vélos électriques sont appelés « speedbike ». Les propriétaires de ce type de vélos sont tenus de le faire immatriculer. Cette obligation est entrée en vigueur en France depuis le 1er juillet 2004. Pour être immatriculé, ce type de véhicule doit également posséder un certificat d’homologation.

Dois-je souscrire une assurance pour mon vélo électrique ?

Après l’obtention du certificat du vélo puis son immatriculation, il est recommandé de souscrire une assurance. En effet, les speedbike sont considérés comme des cyclomoteurs. La conduite de ce type d’engin doit se faire suivant le Code de la route. Et sous la condition de détention d’un permis de conduire. Il peut être de catégorie A ou B. Le cycliste doit par ailleurs couvrir sa tête avec un casque homologué. Cette conduite ne doit pas non plus se faire sur les pistes cyclables. En effet, il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit plus vraiment d’un V.A.E, mais d’un engin semblable au cyclomoteur.

Comments are closed.